Forough Farrokhzâd, poète trop tôt disparue

Forough Farrokhzâd

Forough Farrokhzâd (1935-1967) (en persan : فروغ فرخزاد) est une poète contemporaine iranienne.

Née dans une famille de militaires à Téhéran le 5 janvier 1935, Forough est la troisième d’une fratrie de sept. En 1948, à la fin du primaire, elle commence à écrire des ghazals. Après avoir obtenu son diplôme secondaire, elle s’inscrit à l’école technique de Kamalolmolk où elle étudie la couture et la peinture.

Elle épouse en 1951, à l’âge de 16 ans et contre l’avis de ses parents, son cousin Parviz Shapour, satiriste iranien de renom, puis déménage à Ahvaz pour suivre son mari avec lequel elle apprend la peinture. Elle donne naissance un an après son mariage à son unique fils Kamyar et se sépare de son mari en 1954 qui obtient la garde de l’enfant. Cette double séparation la fragilisera.

C’est à partir de ce moment qu’elle commence à correspondre avec des magazines de renom. Son premier recueil de poésies, اسير (« Le captif »), est publié en 1955 à Téhéran. On y ressent la large influence de Fereydoun Moshiri, Nader Naderpour et Fereydoun Tavalalli.

[Lire la suite sur Terre d’Iran]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.