150 soldats condamnés à mort pour une mutinerie en 2009

Un tribunal de Dacca la capitale a condamné à mort, mardi 5 novembre 2013, 150 soldats, sur les 823 jugés, pour le massacre d’officiers lors d’une mutinerie sanglante, de soldats d’une unité de surveillance des frontières, qui réclamaient une hausse de salaire et une amélioration de leurs conditions de travail, menée le 25 février 2009. La mutinerie avait duré plus de 30 heures, au cours de laquelle 57 officiers avaient été abattus et mutilés. Leur corps avait été ensuite jeté dans les égouts ou des fosses communes. 400 autres soldats ont été condamnés à des peines de prison allant jusqu’à 14 ans. 270 soldats ont été acquittés provoquant la colère des familles de victimes qui assistaient au procès.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.