Adoption d’une loi sur les télécommunications qui ouvre la Birmanie aux opérateurs inte

Le parlement a adopté mercredi 28 août 2013 une loi sur les télécommunications qui ouvre la Birmanie aux opérateurs internationaux de téléphonie. Le 27 juin 2013, les autorités birmanes ont attribué au Norvégien Telenor et au Qatari Ooredoo (anciennement QTel) leurs 2 premières licences de téléphonie mobile, d’une durée initiale de 15 ans, renouvelables pour au moins 10 ans, dans le cadre d’un vaste plan destiné à doter 75 à 80 % des 60 millions de Birmans du téléphone (fixe et mobile) d’ici à 2016, contre moins de 10 % actuellement. 11 candidats avaient présenté leur offre suivant une liste d’exigences émises par les autorités : lancement des services dans les 9 mois suivant la finalisation de la licence, fourniture d’un service de téléphonie mobile vocale sur 25 % du territoire dans les 12 mois et de 75 % dans les 5 ans. La Birmanie comptait jusqu’à présent 2 opérateurs d’État, Myanmar Post and Telecommunication (MPT) et Yatanarpon, qui devront maintenant partager ce marché juteux avec ces 2 nouveaux opérateurs étrangers. Le président Thein Sein doit signer cette loi pour qu’elle entre en vigueur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.