Interruption de la diffusion d’une émission télévisée de la télévision japonaise qui relatait l’accident sur la place Tian Anmen

Les autorités chinoises ont interrompu mardi 29 octobre 2013 pendant près de 2 minutes une émission de la télévision japonaise, NHK World Premium, transmise par satellite, qui traitait de l’explosion de la voiture sur la place Tien Anmen à Pékin, faisant 5 morts et 38 blessés. Selon des sources « proches du pouvoir », il s’agirait d’une « attaque suicide préméditée ». Deux « suspects recherchés » seraient issus de la minorité turcophone musulmane séparatiste de la région autonome ouïghoure du Xingjiang, qui aurait commis de nombreux attentats à la bombe pour exprimer « leur mécontentement face au régime chinois ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.