Le Pape se rend à Tacloban dévastée en 2013 par le typhon Haiyan

Le Pape François s’est rendu samedi 17 janvier 2015 à Tacloban, sur l’île de Leyte, dans le sud des Philippines, zone dévastée en novembre 2013 par le typhon et le tremblement de terre qui ont frappé l’archipel des Visayas. Le 8 novembre 2013, Haiyan (Yolanda en Asie), le plus puissant typhon jamais enregistré, avait frappé 7 régions des Philippines, tuant près de 7 300 personnes et détruisant 500 000 maisons.

15 millions de personnes sont sinistrées. Le Saint-Père a célébré une messe sur le tarmac de l’aéroport de Tacloban, devant des milliers de fidèles, sous une pluie battante. Il a déclaré : « Je ne trouve pas les mots pour partager votre douleur. Je peux seulement vous dire que lorsque de Rome j’ai appris et vu l’ampleur de cette catastrophe, j’ai compris que je devais venir ici. Et ce jour-là j’ai décidé ce voyage », ajoutant : « Je vous dis seulement que je suis avec vous, et que vous n’êtes pas seuls ». Il s’est rendu ensuite à l’archevêché de Palo, où il a pris un repas avec 30 survivants du typhon. Les mauvaises conditions météorologiques, liées au passage de la tempête tropicale Amang, ont obligé le Pape François à abréger une cérémonie de bénédiction d’un nouveau centre d’aide aux orphelins et aux personnes âgées. Une jeune volontaire, Kristel Padasas, a été tuée, lorsqu’un échafaudage, emporté par les vents violents, s’est effondré sur elle. De retour à Manille, le Pape a rencontré le père de la jeune femme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.