Les ayatollahs créent un site de rencontre pour relancer le mariage

Comme tous les pays occidentaux, le nombre de célibataires est important en Iran. Il en est de même pour pour l’adultère et les divorces : ces derniers touchent 25 % des unions (un tiers à Téhéran) et la natalité de cesse de baisser. Cette situation inquiète les autorités de ce pays régi par des règles religieuses strictes et aux traditions encore fortes. Pour renverser la vapeur, le gouvernement iranien a lancé hamsan.tebyan.net, un site de rencontres, qui est intégré dans tebyan.net,  traduit en huit langues, dont le français, qui prône l’union durable.

Le site Tebian en persan

L’Iran compterait 11 millions de célibataires. Si la révolution islamique a échoué dans le pays du point de vue social et culturel, le régime patriarcal a toutefois décidé de lancer un site internet pour mettre en relation hommes et femmes sous l’autorité d’un « chaperon virtuel ». Le but : relancer les mariages.

Le sexe en dehors du mariage est un délit en Iran. Aux grands maux, les grands remèdes dans la République islamique. Pour détourner les jeunes de la tentation du célibat et des relations hors mariage, le gouvernement iranien a instauré un site internet où des « faiseurs de couples » mettent en contact des célibataires susceptibles de former une union durable.

La République islamique s’inquiète d’une baisse de la natalité historique et du taux de croissance de sa population, les relations sexuelles hors mariage étant bannies dans ce pays où l’ouverture à l’Occident remet néanmoins en cause les valeurs traditionnelles. Un vent de liberté souffle sur l’Iran, et le régime tente de maîtriser les soubresauts de la société iranienne, parfois avec difficultés.

[Lire la suite sur La Parisienne]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.