Les manifestants acceptent de discuter avec le gouvernement de leurs revendications

Les meneurs des manifestations étudiantes qui secouent Hong Kong depuis le dimanche 28 septembre 2014 pour demander des élections démocratiques ont accepté jeudi 2 octobre 2014 de discuter de leurs revendications avec le gouvernement de la région administrative spéciale de Hong Kong. Ils ont toutefois maintenu leur appel à la démission du chef de l’exécutif, Leung Chun-ying, qui exclut tout départ.

L’Assemblée populaire nationale (APN, Parlement) avait approuvé dimanche 31 août 2014 la nomination, à partir de 2014, du chef de l’exécutif de la Région administrative spéciale de Hong Kong, au suffrage universel. Toutefois, le document de l’APN souligne qu’après avoir été élu au suffrage universel, le chef de l’exécutif devra être nommé par le gouvernement central.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.