Pourquoi l’Iran n’aurait-il pas sa bombe atomique ?

Pourquoi l’Iran (ou d’autres pays) ne pourrait-il pas se doter de l’arme atomique, détenue déjà, officiellement, par sept puissances ? En effet, pourquoi certains pays auraient cette arme fatale et pas d’autres? L’histoire de la non-prolifération explique la situation actuelle.

Vidéo INA. Reportage Antenne 2 diffusé le 28 juin 1974.

6 août 1945, le monde découvre une nouvelle arme. Les États-Unis viennent de larguer une bombe atomique sur Hiroshima. Mais les États-Unis ne vont pas garder leur avantage longtemps. En 1949, l’URSS procède à son premier essai nucléaire… Suivent la Grande-Bretagne (1952), la France (1960) puis la Chine (1964).

Très vite, les Américains ont tout fait pour limiter la diffusion de l’arme nucléaire. Dès 1946, Washington réglemente sur cette question. Éditée au moment où les tensions avec l’Union soviétique se développaient et que la Guerre froide s’annonçait, la loi Mac Mahon estimait que toutes les données relatives à l’énergie nucléaire étaient classées secrètes et leur utilisation dans l’industrie privée interdite. Les États-Unis voulaient conserver leur avance.

[Lire la suite sur franceinfotv]

Voir aussi : « Nucléaire : quand l’Iran était fréquentable »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.