22e édition du Festival Accès Asie

Affiche du 22e Festival Accès Asie

Cette 22e édition d’Accès Asie qui se tiendra du 2 au 28 mai met l’accent sur l’art et la culture de l’Inde. On y découvrira également la culture japonaise, afghane, iranienne, thaïe… La porte-paraole du festival sera cette année l’actrice Mylène Dinh-Robic. Contrairement aux années précédentes, la cérémonie d’ouverture n’aura pas lieu pas au Monument national, mais au Lion d’or.

Au programme de cette 22e édition du Festival

Mardi 2 mai 2017 – 5 à 7 : cocktail d’ouverture.

Présenté au Lion d’Or, le cocktail d’ouverture marquera également le début du Mois du patrimoine asiatique du Canada. Au programme de ce 5 à 7 : le pianiste d’origine japonaise Kimihiro Yasaka qui présentera un extrait de son récital Sous la pluie. Bollywood Blast, la célèbre troupe de Bollywood et de danses indiennes sera également de la partie pour présenter un extrait de ses performances festives et colorées. Vous pourrez également découvrir, en avant-première, un extrait choisi de l’exposition Sourire d’Afghanistan du photographe iranien Hamed Tabein.

  • Lion d’Or
  • 1676, Ontario E. (métro Papineau)
  • Entrée libre

Vendredi 5 mai 2017 – 17 à 19 h : Sourire d’Afghanistan

Sourire d'Afghanistan
Sourire d’Afghanistan est un projet de photographie documentaire amorcé en 2013. Il vise à raconter la vie quotidienne du peuple afghan, à travers des images emplies d’espoir et de bonheur. Avec cette exposition, le photographe iranien Hamed Tabein veut présenter une nouvelle image de l’Afghanistan : non plus celle ternie par les années de guerre et de souffrance, mais celle de l’espoir, du travail acharné pour reconstruire le pays et du bonheur qui existe en dépit des obstacles.

  • Gesù – Centre de créativité
  • 1200, rue de Bleury (métro Place-des-Arts ou Place-d’armes)
  • Entrée libre
  • Exposition du 6 mai au 10 juin

Samedi 6 mai – 20 h : concert Sous la pluie

Kimihiro Yasaka

Récital de piano du pianiste japonais Kimihiro Yasaka. Sous la pluie se présentera en deux actes. Kimihiro Yasaka fera découvrir au public des pièces pour piano solo de compositeurs japonais qui se sont laissé inspirer par la pluie et d’un compositeur catalan qui a été influencé par la culture nippone. Ensuite, le pianiste présentera des pièces en hommage à des compositeurs, des personnes ou des événements qui l’ont particulièrement marqué. La soirée se fera en présence du compositeur Hideki Kozakura, qui fera le déplacement depuis le Japon.

  • Gesù
  • 1200, rue de Bleury (métro Place-des-Arts ou Place-d’armes)
  • 20 $

Dimanche 7 mai – 14 à 16 h : L’Afghanistan et le choc des cultures

L’après-midi commencera par une introduction musicale de Behnaz Sohrabi, joueuse de rubab. La conférence sera animée par Zabi Enâyat-Zâda.
Au cours de cette conférence, Zabi donnera un aperçu de son pays d’origine, de l’histoire à la culture, en passant par les rapports homme femme. Il partagera ensuite avec l’auditoire sa propre expérience en tant qu’Afghan, les défis imposés par le choc culturel et la lente acclimatation à la culture québécoise qui en a découlé.

Une période de questions et d’échanges clôturera cette causerie sur l’Afghanistan.

  • Gesù
  • 1200, rue de Bleury (métro Place-des-Arts ou Place-d’armes)
  • Entrée libre

Jeudi 11 mai – 19 h 30 : Kimia

Kimia est une rencontre entre l’art flamenco et l’art persan. Cette création est le fruit d’une collaboration entre les artistes Shraddha D. Blaney, Saeed Kamjoo, Ziya Tabassian, Pooria Pournazeri, Hugo Larenas, Fernando Gallego « El Bancalero » et Behshid Mirjaberi.
Des similarités existent entre la musique flamenca et perse : il y a deux mille ans, le peuple rom, provenant de la vallée de l’Indus en Inde, fait une escale en Perse. Les artistes gitans s’inspirent alors des subtilités musicales de l’Orient pour les fusionner à la musique flamenca lors de leur passage en terre andalouse.

Véhicule idéal pour exprimer des émotions exaltées, le flamenco engagera une conversation avec la musique perse, profonde et mystérieuse. Kimia crée un pont musical entre deux cultures — un territoire où les frontières n’existent plus et où cohabite l’ouverture dans le passage du temps. Une rencontre entre deux arts, au cours de laquelle le spectateur assistera à la création d’un langage hybride.

Véritable voyage de l’Espagne à la Perse, Kimia s’inspire également des influences d’ici pour évoquer la fragilité et la force du moment partagé avec l’autre. Venez assister à la naissance d’un amalgame entre différents modes musicaux, et découvrez un flamenco renouvelé.

  • Maison de la culture Ahuntsic
  • 10330, rue Lajeunesse (métro Henri-Bourassa)
  • Entrée libre

Vendredi 12 mai – 20 h : Les préoccupations et les attentes – ຄວາມກັງວົນແລະຄວາມຄາດຫວັງ


L’artiste sonore Hazy Montagne Mystique, le vidéaste Guillaume Vallée et la danseuse Kim-Sanh Châu nous proposeront une production performative où se mêlent musique, arts visuels et danse contemporaine.

La bande sonore, basée sur une musique molam du peuple Thaï-Dam est une complainte de chant lointain. Elle deviendra tourment et l’audience s’y perdra pour entamer un voyage à travers leurs propres pensées. L’univers créé sera soutenu par une création visuelle expérimentale et par une performance de danse contemporaine.

Les trois artistes collaborent ensemble depuis plusieurs années dans le cadre de créations monobandes et performatives. Le mélange de leurs origines les pousse à explorer leurs arts respectifs dans des contextes élargis.

  • Casa del popolo
  • 4873, Bd St-Laurent (métro Mont-Royal)
  • 10 $

Samedi 13 mai – 14 à 16 h : vernissage de Sérendipité

Événement présenté en première mondiale, Sérendipité est né grâce au hasard de plusieurs rencontres entre artistes. Cherchant à promouvoir la diversité des voix et des discours dans le domaine de l’image en mouvement, ce projet associe musiciens et compositeurs avec des vidéastes issus de la diversité asiatique de notre métropole. Sérendipité se donne pour vocation l’émergence de formes artistiques encourageant la naissance de nouvelles œuvres, de la production de vidéos monobandes à des installations vidéo inédites.

L’exposition présente des créations récentes des artistes participants au projet : Paul Tom et Yuki Isami, Gabriel Dharmoo et Ivetta Kang, Hadi Jamali, Amir Amiri et Showan Tavakol, Alisi Telengut et Lamia Yared avec son invité Nathaniel Huard, Kimura Byol – Nathalie Lemoine et Hazy Montagne Mystique.

  • MAI (Montréal, arts interculturels)
  • 3680, rue Jeanne Mance (métro Place-des-Arts)
  • Exposition du 12 au 20 mai
  • Entrée libre

Samedi 13 mai – 19 h : La magie du Mohan-Veena

Vishwa Mohan Bhatt et Subhen Chatterjee

Ce concert réunira les deux grands musiciens Vishwa Mohan Bhatt et Subhen Chatterjee qui ont fait le déplacement depuis le Rajasthan, en Inde.

Créateur de la Mohan-Veena (modification de la guitare hawaïenne) et gagnant d’un Grammy Award avec Ry Cooder, Vishwa Mohan Bhatt a fasciné le monde avec sa musique à la fois pure, délicate, et passionnée. Principal disciple du légendaire Pandit Ravi Shankar, Bhatt appartient à cette élite de musiciens qui puise ses racines auprès du célèbre Tansen (1506-1589), musicien de la cour de l’empereur moghol Akbar.

Artiste captivant, il enchante le public partout où il se produit, que ce soit en Amérique du Nord, en Europe, au Moyen-Orient ou en Inde. Il sera accompagné par le percussionniste Subhen Chatterjee, joueur exceptionnel de tabla qui a collaboré avec les plus grands musiciens en Inde et à l’étranger. Chatterjee à plus de trente CD à son actif, à la fois comme accompagnateur et soliste.

  • Salle Bourgie, Musée des beaux-arts de Montréal
  • 1339, rue Sherbrooke Ouest (métro Peel)
  • 30 $ – 50 $

Jeudi 18 mai – 20 h 30 : Golestan, rencontre entre les musiques de Turquie et de Syrie

Nazih Borish et Didem Basar

Le concert Golestan, réunira, pour cette quatrième édition, les musiques de Turquie et de Syrie. Signifiant « jardin de fleurs » en persan, ce spectacle associera le joueur de oud syrien Nazih Borish et la joueuse de quânun turque Didem Basar pour un concert exceptionnel.

Bien qu’en Syrie et en Turquie l’on parle différentes langues, ces pays voisins ont beaucoup d’éléments culturels en commun et la musique est un des langages qui réunit ces cultures. Pendant longtemps, ces deux pays ont partagé le même système modal et l’on y retrouve beaucoup de rythmes et de mélodies communes. Avec leurs instruments, aux origines très anciennes, ces musiciens vont recréer le dialogue pour réunir ces cultures et créer une musique nouvelle à partir de sources ancestrales, le temps d’une soirée.

  • Sala Rossa
  • 4848, boulevard Saint-Laurent (métro Mont-Royal)
  • 20 $

Vendredi 19 mai – 20 h : DIY Haunt

Créé dans le cadre d’une résidence à OBORO, DIY Haunt est inspiré par les expériences d’enfance que l’artiste a vécues à Taïwan dans les années 1980 et 1990. Cette période de grands changements politiques et de croissance économique rapide est caractérisée par la fin de la loi martiale imposée par l’Assemblée nationale de Taïwan entre 1949 et 1987. La libéralisation et la démocratisation de l’île résultent de la levée de cette loi martiale.

À mi-chemin entre tableau vivant générateur de souvenirs et véritable processus de guérison, DIY Haunt traite de l’austérité sociale et économique vécue après la guerre civile chinoise. Cette installation/performance reflète les différentes expériences intergénérationnelles vécues au cours de cette période et qui ont donné lieu à la séparation, à l’apparition de frontières et à la division. Yen-Chao Lin utilise la capacité de résistance comme métaphore envers les différentes formes de protestations au conditionnement culturel qui ont eu lieu dans le passé et qui existent maintenant, tant au Canada qu’ailleurs dans le monde.

  • OBORO
  • 4001, rue Berri (métro Sherbrooke)
  • Entrée libre

Samedi 20 mai – 20 h : Compétition de danse du Moyen-Orient (4e édition)

Compétition de danses du Moyen-Orient

Au cours de cette soirée rythmée par les musiques de l’Orient se succéderont les performances solos des artistes soigneusement sélectionnés après un appel à candidatures. Six styles de danse du Moyen-Orient seront représentés à travers les numéros choisis : Baladi, Sharqi, Saïdi, Shaabi, Eskandarani Melaya Leff et Khaliji.

Les prestations seront appréciées et jugées selon divers critères artistiques et techniques par trois professionnels d’envergure internationale : Caroline Labrie, qui sera la juge d’honneur pour cette compétition, accompagnée de Khadija Jabiry et de Pierre Khoury. La danseuse Diane Labelle animera, en français et en anglais, cette soirée orientale.

À l’issue de la compétition, trois prix seront décernés ainsi que le Prix du public. Nouveauté cette année : un défilé des costumes qui seront portés par les finalistes. Et pour détendre l’atmosphère avant le dévoilement des résultats, plusieurs numéros de danse hauts en couleur seront présentés.

  • Sala Rossa
  • 4848 boulevard Saint-Laurent (métro Mont-Royal)
  • 15 $

Dimanche 21 mai – 15 à 17 h : Arts culinaires – Épices crépitantes, histoires sacrées

Épices crépitantes, histoires sacrées

Le volet culinaire est de retour pour le plus grand plaisir des gourmands et des curieux ! Veena Gokhale proposera un atelier de découverte des arts culinaires indiens.

Vous pourrez vous laisser séduire par cet événement multisensoriel où vous serez exposé à la riche gamme d’épices indiennes et où vous apprendrez comment elles sont généralement utilisées dans la cuisine indienne. Vous pourrez également écouter les légendes, comme l’histoire de l’Annapurna, déesse hindoue de la nourriture, et profitez de quelques bouchées inédites. Tout cela, dans une ambiance indienne, avec des rituels, des photos et de la musique.

Les réservations sont obligatoires pour cet événement qui peut accueillir 20 personnes. Ne tardez pas à confirmer votre présence pour avoir le privilège de participer à ce voyage culinaire indien !

  • MAI (Montréal, arts interculturels)
  • 3680, rue Jeanne-Mance (métro Place-des-Arts)
  • 15 $

Jeudi 25 au dimanche 28 mai : Perles d’ailleurs : volet international

Pour la deuxième année, le Festival Accès Asie propose son volet international Perles d’ailleurs. Entre spectacles, rencontres et ateliers pratiques de danse, c’est un programme de découverte et d’échange qui vous sera offert au cours de ces 4 jours.

Le volet international du festival sera composé de trois événements : sur une proposition de Sarah Hubert de Margerie, le jeudi 25 mai, dès 20 h, la danseuse américaine Colleena Shakti et le jeune prodige montréalais Tanveer Alam présenteront le spectacle Perles d’ailleurs pour faire découvrir au public la multitude de danses venues de l’Inde.

Nous vous donnons rendez-vous le vendredi 26 mai de 17 à 19 h, au Gesù – centre de créativité, pour une rencontre avec les artistes. Cet événement sera l’occasion d’échanger avec Colleena Shakti et Tanveer Alam et de satisfaire les curieux.

Pour clore le volet, Colleena Shakti nous fera l’honneur de donner quatre ateliers de danses indiennes, les samedi 27 et dimanche 28 mai, de 9 h à 12 h puis de 14 h à 18 h, au Studio Caravane. Au programme : fusion entre le traditionnel et le contemporain, entre les danses classiques et les danses populaires. Une opportunité de recevoir les enseignements de cette grande artiste internationale.

  • Jeudi 25 mai 20 h
  • Amphithéâtre du Gesù – Centre de créativité
  • 1200 rue de Bleury (métro Place-des-Arts ou Place-d’armes)
  • 30 $
  • Vendredi 26 mai
  • Espace Custeau du Gesù – centre de créativité
  • 1200 rue de Bleury (métro Place-des-Arts ou Place-d’armes)
  • 17 h à 19 h
  • Entrée libre
  • Samedi 27 et dimanche 28 mai
  • Studio 303
  • 372 Sainte-Catherine Ouest (métro Place-des-arts)
  • 9 h à 12 h et 14 h à 17 h
  • 240 $

Jeudi 25 et vendredi 26 mai – 19h : Vent d’Asie – 6e édition

L’événement extérieur du Festival Accès Asie revient pour une 6e édition, en collaboration avec le Partenariat du Quartier des spectacles, et dans le cadre des célébrations du 375e anniversaire de la ville de Montréal.

Au cours de ces deux soirées dédiées à la découverte, nous invitons les curieux et les passants à fêter l’Asie et Montréal autour de spectacles exceptionnels, aux Jardins Gamelin.

Le jeudi 25 mai, de 19 h à 20 h, l’ensemble de musique balinaise Giri Kedaton proposera une heure de découverte de musique et de danse indonésienne et présentera une dizaine de pièces différentes du répertoire balinais. Préparez vos oreilles et vos déhanchés !

Le vendredi 26 mai, de 19 h à 22 h, la troupe Bollywood Blast vous invite à célébrer un grand mariage ! Les Jardins Gamelin vibreront aux couleurs de l’Inde avec des danseurs, musiciens, et acteurs qui performeront pour et avec vous ! Après le mariage, nous vous invitons à continuer la fête et danser sur des rythmes bollywoodiens avec notre DJ !

  • Les Jardins Gamelin (métro Berri-UQAM)
  • Entrée libre

Samedi 27 mai – 20 h 30 et 22 h 30 : Insomniaque

Insomnie

Nouveauté cette année : une Nocturne ! Venez déambuler dans la rue Prince-Arthur pour assister à Insomniaque, une performance de danse, musique et vidéo, concoctée par la jeune chorégraphe Léa Tremblay Fong et ses collaborateurs, Jacques Boone (musique), Pier-Louis Dagenais Savard (vidéo) ainsi que plusieurs danseurs contemporains et de rue.

Inspirés par les cultures du nightlife, des block parties, du passé et du présent de la rue Prince-Arthur, Léa Tremblay Fong et ses collaborateurs se sont installés sur cette rue pour y créer un spectacle. Prenant le pouls du lieu, en interagissant avec la diversité de personnes le fréquentant, ils témoignent de leur expérience immersive à travers une performance.

La chorégraphe combine la danse et différentes formes artistiques issues de la rue/hip-hop, afin d’ancrer son art dans un contexte social critique et concret. Ses œuvres se forment en interaction avec la vie urbaine, elles sont créées et partagées dans des lieux passants et accessibles à tous. Léa va à l’encontre de l’habitude culturelle qui confine la danse contemporaine dans des lieux intérieurs et payants, en allant à la rencontre des gens, dans leurs vies, dans la rue, pour dépasser les habitudes et les profils culturels et socio-économiques.

  • Rue Prince-Arthur (entre St Laurent et St Denis)
  • Entrée libre

Dimanche 28 mai – 18h30 : Les sons primordiaux

Gundecha Brothers

Pour clore cette 22e édition, le Festival Accès Asie présente en partenariat avec le Centre Kabir, les Gundecha Brothers, les plus grands chanteurs indiens de Dhrupad, pour un concert exceptionnel.

Gundecha Brothers est un trio composé de deux chanteurs et un percussionniste. Ils sont les principaux représentants au monde pour cette branche de la musique qu’est le Dhrupad, style classique de chants indiens qui fait ressortir le concept de Naada Yoga, un système philosophique basé sur la prémisse que le cosmos tout entier et son contenu, y compris les êtres humains, se composent de vibrations sonores appelées le Naada.

C’est dans le but de faire découvrir la musique spirituelle ancestrale indienne et de sensibiliser la population occidentale aux formes d’art venues de l’Inde que le Centre Kabir a organisé cet événement. Ce concert a été planifié en collaboration avec la Faculté de danse de l’UQAM, où les Gundecha Brothes donneront un atelier au cours de la semaine du concert. Ce concert est également l’événement de clôture du Symposium sur les écritures artistiques nomades.

  • Salle Bourgie, Musée des beaux-arts de Montréal
  • 1339, rue Sherbrooke Ouest (métro Peel)
  • 30 $ – 60 $

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.