Afghanistan : de Kunduz à Kaboul

Ils ont fui Kunduz au cours des trois longues journées durant lesquelles la ville a été aux mains des talibans. Près de la moitié de ses 300.000 habitants ont quitté cette ville du nord de l’Afghanistan entre fin septembre et début octobre. Beaucoup se sont réfugiés à Kaboul, la capitale, comme Sabeha Safi, mère et ses deux enfants.

« Ce que j’ai vu là-bas, c’est d’abord l’entrée des talibans dans la ville alors que tout le monde dormait. Lorsque les gens se sont réveillés le matin, les talibans étaient partout, dans chaque rue. Je ne sûre de rien pour l’avenir, et je ne suis pas optimiste. Peut-être que c’est juste moi, parce que je suis démoralisée, mais j’ai un mauvais pressentiment », dit-elle.

[Lire la suite sur Euronews]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.