Au Laos, les bombes non explosées trouvent un usage quotidien

Une bombe transformée en jardinière

Bien que non impliqué dans la guerre du Viêt Nam, Le Laos n’a pas été épargné par les bombardements américains visant à frapper les Viêt-Cong qui traversaient ce petit pays. Aujourd’hui encore, les bombes qui non pas exposées, soit 80 millions, continuent de faire des victimes. Pourtant, malgré la crainte, les Laotiens on appris à vivre avec le danger et ils ont même réussi à intégrer ces engins de mort dans leur quotidien. Les photos de ce reportage en disent long sur l’ingéniosité des Laotiens.

Les bombes de la Guerre du Vietnam restées intactes servent comme objets de tous les jours au Laos.

Nul besoin de dire combien la guerre du Vietnam fut terrible, notamment pour les populations du Vietnam et du Laos. C’est surtout dans ce dernier pays que le mal est (encore de nos jours) plus perfide, car ce pays a toujours été neutre et a pourtant souffert des innombrables bombardements. Les Viêt-Cong avaient pour habitude de traverser la frontière entre le Laos et le nord Vietnam pour se ravitailler ou pour descendre dans le sud du Laos et rejoindre ainsi le Vietnam.

C’est ainsi que les Américains décidèrent de bombarder ce pays pour toucher leurs ennemis.

Une guerre secrète aux ravages terribles

Pendant la guerre du Vietnam, le Laos a subi une guerre dite secrète avec d’un côté les troupes Américaines, Thaïlandaises, et Philippines et de l’autre côté l’armée nord-vietnamienne qui était soutenue par les forces communistes. Durant près de 9 ans (de 1964 à 1973), ce pays (qui souhaitait rester en dehors de tout propos politique et guerrier grâce à l’accord de Genève de 1962) a été le théâtre du plus grand bombardement de l’histoire contemporaine, avec en moyenne une bombe de B-52 lâchée toutes les 10 secondes, soit environ 260 millions de bombes. On estime que les Américains ont lâché plus de bombes sur le Laos durant cette période que pendant toute la Seconde Guerre mondiale.

 

[Lire la suite sur Toolito]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.