Daimyio : les seigneurs de la guerre au Japon

Pour la première fois, le musée national des arts asiatiques — Guimet et le Palais de Tokyo présentent une collection de 33 armures et de somptueux ornements —casques, armes, textiles… — appartenant à des daimyo (大名). Ces derniers étaient les plus puissants gouverneurs fédéraux du Japon entre le XIe et le XIXe siècle. Tous appartiennent à des collections françaises, publiques et privées.

Affiche de l'exposition Daimyo au musée Guimet.

L’affiche de l’exposition Daimyo. Armure conçue et réalisée par Miyata Katsusada en 1707 pour le daimyo Nabeshima Yoshishige (1664 -1730). Collection privée française | Photo © ToriiLinks Editions

Cette exposition se déroule sur trois sites différents. Cependant, chaque endroit se situe à quelques minutes à pied des autres.

Musée national des arts asiatiques — Guimet

L’exposition a lieu au quatrième étage du musée Guimet. La présentation est impressionnante. Dans la salle, on y trouve 11 armures : dix forment un arc de cercle et une se situe au centre. Elles sont exposées assises, comme elles l’étaient à l’époque. Le meilleur exemple est l’armure du centre, qui est installée sur une vraie malle.

Une armure de l'exposition Daimyo au musée Guimet

Hôtel d’Heidelbach

La présentation de la deuxième partie de l’exposition est plus classique, mais beaucoup plus complète. On peut y admirer plus d’armures ainsi que plusieurs dizaines de casques et de masques. D’autres attributs appartement aux daimyo sont aussi exposés, par exemple : un arc et un carquois, différentes lames, des vêtements, un paravent décrivant la bataille de Nagashino en 1575.

Casques à l'exposition Daimyo à l'hôtel d'Heidelbach.

Katanas à l'exposition Daimyo à l'hôtel d'Heidelbach

Palais de Tokyo

Il est difficile de conseiller cette dernière partie de l’exposition à ceux n’aimant pas l’art contemporain. Autour de huit armures, d’étendards et de fourreaux de lance en poil d’ours est présentée l’œuvre de George Henry Longly, un artiste britannique. Celui-ci considère cet artisanat japonais comme des chefs-d’œuvre de technologie et fait un parallèle avec la robotique. Sa réalisation se compose de sculptures, de vidéos projetées sur un écran géant et de sons.

Exposition Daimyo au palais de Tokyo.

Daimyo — les seigneurs de la guerre au Japon est grandiose. Il est rare de pouvoir admirer autant d’armures japonaises et leur mise en scène les expose à leur juste valeur. Si le temps est un obstacle, il est judicieux de se rendre à l’hôtel d’Heidelbach. La partie exposée au musée Guimet est est la plus marquante du fait de sa mise en scène. Enfin, celle du Palais de Tokyo surprendra le plus. Les adeptes de l’art contemporain adoreront, les autres seront déconcertés.

Dans le cadre de l’exposition, divers produits sont vendus tels que des livres ou des figurines. Parmi ceux-ci se trouve le catalogue de l’exposition, vendu à 9,50 €. Ce dernier comporte bien évidemment les différentes pièces exposées ainsi que d’explications les concernant. On y trouve aussi plusieurs dossiers en rapport avec l’exposition comme l’Âge d’or des châteaux.


Exposition « Daimyo — Seigneurs de la guerre au Japon »
Du 15 février au 13 mai 2018 de 10 h à 18 h ; ouvert tous les jours sauf le mardi
Plein tarif : 11,50 € ; tarif réduit : 8,50 € (billet unique pour toutes les parties de l’exposition)

  • Musée national des arts asiatiques — Guimet
    6, place d’Iéna — 75116 Paris
  • Hôtel d’Heidelbach
    19, avenue d’Iéna — 75116 Paris
    Plus d’informations
  • Palais de Tokyo
    13, avenue du Président Wilson — 75116 Paris
    Plus d’informations

Photos : Romaric Marion

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.