Daimyio : les seigneurs de la guerre au Japon

Pour la première fois, le musée national des arts asiatiques — Guimet et le Palais de Tokyo présentent une collection de 33 armures et de somptueux ornements —casques, armes, textiles… — appartenant à des daimyo (大名). Ces derniers étaient les plus puissants gouverneurs fédéraux du Japon entre le XIe et le XIXe siècle. Tous appartiennent à des collections françaises, publiques et privées.

Affiche de l'exposition Daimyo au musée Guimet.

L’affiche de l’exposition Daimyo. Armure conçue et réalisée par Miyata Katsusada en 1707 pour le daimyo Nabeshima Yoshishige (1664 -1730). Collection privée française | Photo © ToriiLinks Editions

Cette exposition se déroule sur trois sites différents. Cependant, chaque endroit se situe à quelques minutes à pied des autres.
… Lire la suite

À Tokyo, une exposition pour les 30 ans de Ghibli

Trente ans après sa création, le Studio Ghibli s’offre une magnifique exposition à Tokyo. Elle retrace toute l’histoire du studio avec de nombreux objets comme des story-boards, des affiches, des dessins… et la reproduction de machines volantes comme la célèbre forteresse reproduite dans les moindres détails.

… Lire la suite

De Lorient à l’Orient : les Compagnies des Indes

Affiche de Lorient à l'Orient

La ville de Lorient (Morbihan) accueille jusqu’au 6 novembre 2016 l’exposition « De Lorient à l’Orient : les compagnies des Indes » qui évoque de fiers vaisseaux, des épopées maritimes, des conquêtes militaires, des aventures exotiques… Autant d’images mythiques où se mêlent la passion de la mer, la fascination séculaire pour l’Orient et le désir d’ailleurs. Que reste-t-il de la grande Compagnie des Indes, qui avait le monopole du commerce entre la France et l’Orient aux XVIIe et XVIIIe siècles ?

… Lire la suite

Visitez le musée de Mossoul détruit par Daech

Tout est parti d’une vidéo postée le 26 février 2015 par le groupe État islamique. On y voyait des membres de l’organisation terroriste détruire des œuvres d’art antiques à Mossoul, dans le nord de l’Irak. The Economist a alors entrepris une « reconstruction numérique » du musée de la ville et de ses antiquités, avec l’aide de l’ONG Rekrei.

… Lire la suite

En Inde, l’île inondée

Une jeune fille sur les vestige de son île.

Une superbe exposition se tient actuellement dans le cadre de Photoquai, à Paris. On peut voir les photos de Daesung Lee qui s’est rendu dans le delta du Gange pour photographier les effets du réchauffement climatique.

Né en 1975 à Busan (Corée du Sud), Daesung Lee est diplômé des Beaux-Arts, section photographie, de l’université Chung-Ang de Séoul. Après ses études, il a un temps voyagé à travers le monde avant de se consacrer, à partir de 2007, à la photographie documentaire, style qu’il considère comme le mieux adapté à son engagement social. En 2014, le magazine en ligne Lensculture lui a décerné le prix « Récit en images ». Daesung Lee vit actuellement à Paris, mais travaille principalement à l’étranger. (Sur ce Photoquai)

Jusqu’au 22 novembre 2015, promenade du Quai Branly, face au musée.

… Lire la suite

Lorsque le Japon faisait fantasmer l’Europe

affiche de l'exposition « Le bouddhisme de Madame Butterfly »

Le Musée d’ethnographie de Genève (MEG) présente une exposition intéressante concernant les rapports des Occidentaux avec le Japon. Ce même Japon qui a influencé les impressionnistes au XIXe

Intitulée « Le bouddhisme de Madame Butterfly. Le japonisme bouddhique », elle propose au public ne nombreux objets soigneusement sélectionnés provenant de plusieurs musées européens.

Du 9 septembre 2015 au 10 janvier 2016

… Lire la suite

Téhéran métamorphosé en une immense galerie d’art

Téhéran, métamorphosé en une immense galerie d'art http://t.co/hcuqc2GVTN par @SiavoshGHAZI #AFP

Téhéran, métamorphosé en une immense galerie d’art. La fenêtre bleue d’Henri Matisse. http://t.co/hcuqc2GVTN par @SiavoshGHAZI #AFP

Une initiative très intéressante a été prise par la municipalité de Téhéran. Elle a décidé d’amener l’art dans la ville en place et lieu de panneaux publicitaires. Les automobilistes sont les premiers concernés par les copies d’œuvres de peintres iraniens et étrangers. Le public est visiblement enchanté.

… Lire la suite