Des fournisseurs de pièces auto japonais condamnés à une forte amende

Douze fournisseurs de pièces automobiles japonais, dont Hitachi et Mitsubishi Electric, ont été condamnés à une amende de 1,24 milliard de yuans (près de 201 millions de dollars) par la Chine pour avoir pratiqué une entente de prix de monopole, fixant depuis l’an 2000, les prix des pièces de roulement à billes, de moteurs et autres dispositifs. La Commission nationale du développement et de la réforme (CNDR) a indiqué jeudi 21 août 2014 que ces entrepreneurs avaient « enfreint la loi anti-monopole, refusant ou limitant la concurrence sur le marché et portant ainsi atteinte aux droits et aux intérêts des fabricants en aval et des consommateurs ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.