Deux orang-outans sauvés de justesse en Indonésie deviennent meilleurs amis

L’orang-outan, primate emblématique de l’archipel indonésien, est souvent victime de la déforestation et de mauvais traitements. Chacun se souvient d’un fait de prostitution de femelles orangs-outans qui a défrayé la chronique l’année dernière. La maltraitance n’a malheureusement pas cessé, comme en témoigne cet article.

Début de vie difficile pour les deux orangs-outans Budi et Jemmi. Avant d’être sauvé en Indonésie par l’organisation « International Animal Rescue », Budi a passé sa première année enfermé dans une cage à poules, nourri exclusivement avec du lait concentré.

Ce n’est qu’en décembre 2014 que sa propriétaire s’est adressée au centre de secours de Ketapang (île de Bornéo), et a avoué avoir un orang-outan comme animal de compagnie. À son arrivée au centre, Budi présentait des signes de malnutrition sévère et criait au moindre contact.

[Lire la suite sur Le Huffington Post]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.