En Thaïlande, les singes montent sur le ring

Un employé de zoo et un orang-outan dans les environs de Bangkok, le 9 juillet 2015

Après l’exploitation sexuelle d’orangs-outans en Indonésie, c’est au tour de la Thaïlande de se distinguer dans l’exploitation éhontée d’animaux sauvages. Depuis plusieurs années, cela plaît visiblement aux touristes majoritairement asiatiques qui assistent à des spectacles qui ne devraient pas avoir lieu. Voici un reportage qui en dit long sur le comportement de la clientèle de voyagistes.

Il est possible d’enlacer des tigres drogués, d’assister à des combats de boxe d’orangs-outans ou de monter sur des éléphants en Thaïlande.

Gants aux poings, ils se battent sur un ring. Ces boxeurs ? Des orangs-outans en vedette d’un spectacle pour touristes à Bangkok. Mais en Thaïlande, certains tentent de faire évoluer le tourisme animalier, notamment avec des camps d’éléphants modèles.

Chaque matin, les touristes, majoritairement asiatiques, se pressent pour assister à un des spectacles phare de Safari World, un zoo près de Bangkok : accrochés à une tyrolienne tendue au-dessus des spectateurs, les singes débarquent sur scène les uns après les autres. Affublés de shorts de combat, ils n’hésitent pas à caricaturer les humains et leurs excès. Au programme : combat de boxe thaïe, mais aussi sexe et alcool.

« C’est une des choses les plus drôles que j’aie jamais vues ! C’est incroyable ce qu’ils peuvent faire », s’enthousiasme dans les gradins Aïcha, une touriste sri-lankaise de 23 ans.

Ils boivent de la bière

Les femelles orangs-outans, affublées d’une mini-jupe et d’un bikini, sont quant à elles censées aguicher des singes musiciens. L’arbitre humain est tourné en ridicule, pendant qu’autour du ring, les singes jouant le rôle des supporters multiplient les bières.

[Lire la suite sur La Tribune de Genève]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.