Farkhunda, la femme lynchée à Kaboul était innocente

Farkhunda, la jeune femme lynchée jeudi à Kaboul par une foule, qui l’accusait d’avoir brûlé un coran, était « innocente », a déclaré lundi le ministre de l’Intérieur Noorul Haq Ulumi devant la chambre basse du parlement afghan.
Enterrement de l'Afghane lynchée

Farkhunda, 27 ans, a été battue à mort par une foule surexcitée à Kaboul après avoir été accusée d’avoir brûlé un exemplaire du coran. Son corps incendié a ensuite été jeté dans le lit de la rivière Kaboul.

« L’accusation la visant est complètement fausse. Farkhunda était une femme religieuse, elle n’était pas impliquée (dans l’incinération d’un coran, NDLR), elle était innocente », a dit le ministre qui répondait à des questions de parlementaires lundi.

[Lire la suite sur Libération]

Voir aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.