Fin de la mission de l’ONU sur les droits de l’homme

La Commission des Nations Unies chargée d’enquêter sur les violations des droits de l’homme en République populaire démocratique de Corée (RPDC, Corée du Nord) a terminé lundi 26 août 2013 une mission de 10 jours. Elle se rendra en Corée du Sud et au Japon pour interroger d’autres témoins. Présidée par Michael Kirby, un ancien juge australien, épaulée par Marzuki Darusman, de l’Indonésie, l’actuel Rapporteur spécial sur la situation des droits de l’homme en Corée du Nord, et Sonja Biserko, fondatrice et présidente du Comité Helsinki pour les droits de l’homme en Serbie, la Commission était chargée « d’enquêter sur les allégations de violations relatives au droit à l’alimentation, ainsi que celles associées aux camps de prisonniers. Les allégations de torture, de détention arbitraire, de discrimination, de disparitions forcées, y compris l’enlèvement de ressortissants d’autres États, sont également situées dans le champ de compétence de la Commission ». Le Conseil des droits de l’homme a créé la Commission d’enquête sur la République populaire démocratique de Corée (RPDC) en mars 2013 afin qu’elle se penche sur les « violations systématiques, massives et graves des droits de l’homme » commises dans ce pays. Il s’agit de la première enquête approfondie créée par l’ONU pour examiner la situation en Corée du Nord.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.