Grève des avocats pour dénoncer l’assassinat de l’un des leurs

Les avocats pakistanais ont début une grève de 24 heures, jeudi 8 mai 2014, pour protester contre le meurtre de l’un des leurs, Rashid Khan Rehman, abattu mercredi 7 mai 2014, avec deux de ses assistants, dans la ville de Multan, dans la province du Punjab, pour avoir accepté de défendre un professeur d’université de Junaid Hafeez, maître de conférences à l’université Bahauddin Zakariya, accusé d’avoir porté atteinte au prophète Mahomet en mars 2013, crime passible de la peine de mort.

L’avocat avait reçu des menaces de mort après avoir accepté de défendre le professeur. Le haut commissariat de l’ONU aux droits de l’Homme (HCDH) a condamné vendredi 9 mai 2014 le meurtre de l’avocat pakistanais et défenseur des droits de l’homme, Rashid Khan Rehman, « exhortant le gouvernement à mener promptement une enquête et traduire en justice les auteurs du crime. Les autorités pakistanaises ont la responsabilité d’assurer que les journalistes, défenseurs des droits de l’homme et avocats puissent faire leur travail sans craindre le harcèlement, l’intimidation et la violence ». Le HCDH a ajouté dans son communiqué : « Le Pakistan se targue d’avoir des médias libres et dynamiques, mais il y a également eu un nombre alarmant d’attaques et de menaces contre des présentateurs de télé et de journalistes au cours des derniers mois, particulièrement lorsqu’ils expriment des opinions critiques à l’égard de l’armée ou des institutions de sécurité ».

Rashid Khan Rehman

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.