La Chine proteste contre la rencontre entre le Dalaï-Lama et le président Barack Obama

Le ministère des Affaires étrangères a vivement protesté samedi 22 février 2014 après la rencontre, à la Maison-Blanche, à Washington, aux États-Unis, entre le président Barack Obama et le Dalaï-Lama, chef spirituel des Tibétains, « reçu en tant que leader religieux et culturel respecté internationalement ».

La Chine a « exhorté une nouvelle fois les États-Unis à rectifier leurs erreurs » et « mettre un terme à leur soutien envers et à leur connivence avec les forces anti-chinoises et sécessionnistes poursuivant “l’indépendance du Tibet” ». La Chine a également demandé aux États-Unis « de cesser de s’immiscer dans les affaires intérieures de la Chine et mettre en œuvre des mesures pour éliminer les influences pernicieuses de manière à éviter de porter davantage atteinte aux relations sino-américaines ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.