Le tribunal civil de Bangkok interdit l’usage de la force contre les manifestants

Le tribunal civil de Bangkok, saisi par l’opposition qui conteste l’instauration de l’état d’urgence, le 22 janvier 2014 pour 60 jours dans la capitale Bangkok, a ordonné mercredi 19 février 2014 au gouvernement de ne pas utiliser la force contre les manifestants pacifiques au lendemain d’affrontements qui ont fait 5 morts et plusieurs dizaines de blessés. Le tribunal a souligné que « les ordres du gouvernement violent et affectent les droits des manifestants en vertu de la Constitution », rappelant que « la Cour suprême avait jugé que “les manifestants étaient pacifiques” et que la première ministre Yingluck Shinawatra “ne peut avoir recours à la force” contre eux.»

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.