La Cour suprême bloque la libération des trois assassins de Rajiv Gandhi

La Cour suprême a bloqué jeudi 20 février 2014 la libération des 3 assassins, et 4 complices, dans l’assassinat de l’ancien Premier ministre indien, Rajiv Gandhi, en 1991, émise par Jayalalitha Jayaram, gouverneure de l’État du Tamil Nadu, dans le sud-est de l’Inde, après que la Cour suprême eût décidé de commuer à la prison à perpétuité la peine de mort prononcée à l’encontre des 3 assassins, « en raison des délais jugés trop longs pour examiner leur recours en grâce ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.