La première ministre Yingluck Shinawatra échappe à une motion de censure

La chambre basse du parlement a rejeté jeudi 28 novembre 2013 une motion de censure déposée par l’opposition, avec 297 voix contre et 134 pour. Les manifestations demandant la démission du gouvernement et de sa chef, Yingluck Shinawatra, la considérant comme « une marionnette de son frère », Thaksin Shinawatra, renversé par un coup d’État militaire, le 19 septembre 2006, se poursuivaient vendredi 29 novembre 2013. Des milliers de manifestants ont réussi à s’emparer du quartier général de l’armée de Terre et du siège du parti au pouvoir, Puea Thai (Pour les Thaï), qui avait remporté les élections législatives du dimanche 3 juillet 2011. Les manifestants ont ensuite quitté les lieux de leur plein gré.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.