L’ancien président Mohamed Nasheed proteste contre l’annulation du premier tour de la présidentielle

L’ancien président Mohamed Nasheed a débuté samedi 19 octobre 2013 un sit-in à Malé la capitale, pour protester contre l’invalidation par la Cour suprême de l’élection présidentielle du 7 septembre 2013 où il avait remporté 45 % des voix. Ne disposant pas des 50 % des voix nécessaires à son élection dès le premier tour, il devait être opposé à Abdulla Yameen, demi-frère de Maumoon Abdul Gayoom, au pouvoir aux Maldives du 11 novembre 1978 au 11 novembre 2008. Mais la Cour suprême avait reporté le second tour, prévu pour le 28 septembre 2013, à la suite d’un recours de l’un des candidats malheureux au premier tour, l’homme d’affaires Qasim Ibrahim, qui réclamait l’annulation du scrutin, arguant de fraudes. Une élection présidentielle doit impérativement être convoquée avant l’échéance constitutionnelle fixée au 11 novembre 2013.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.