Le gouvernement autorise la réinterprétation de la Constitution pacifiste

Réuni mardi 1er juillet 2014, le gouvernement a approuvé le projet de réinterprétation de la constitution pacifiste de 1945, imposée par les États-Unis au lendemain de la guerre et qui stipule dans son article 9 la renonciation « à jamais » à la guerre. Cette réinterprétation de la constitution accorderait au Japon le droit à l’autodéfense collective, et s’appliquerait dans des conditions précises, par exemple si un pays étranger ayant des liens forts avec le Japon est attaqué, et cette attaque menace la sécurité du Japon.

Cette décision coïncide avec le 60e anniversaire de « Forces d’autodéfense », armée du Japon. Près de 10 000 personnes ont manifesté lundi 30 juin 2014 près des bureaux du Premier ministre, Shinzo Abe, à l’origine de ce projet, pour dénoncer cette décision aux cris de « Non à la guerre » ou « Stoppez les fascistes ». Un porte-parole du ministre chinois des Affaires étrangères a dénoncé des « mesures sans précédent qui modifient substantiellement la politique militaire du Japon ». Rappelons également qu’un homme d’une cinquantaine d’années s’est immolé par le feu lundi 30 juin 2014 dans la gare bondée de Shinjuku à Tokyo pour protester contre le projet de réinterprétation de la constitution pacifiste de 1945 du Premier ministre Shinzo Abe, qui doit être approuvée mardi 1er juillet 2014.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.