Le quotidien réformateur Bahar interdit

Le quotidien réformateur Bahar (Printemps) a été interdit par la Commission de surveillance de la presse pour avoir publié mercredi 23 octobre 2013 un article remettant en cause, selon ses détracteurs, les « croyances chiites ». La direction du quotidien a présenté ses excuses, affirmant que l’article était « contraire à la ligne politique du journal », et évoqué une « erreur involontaire ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.