Le temple disputé de Preah Vihear attribué au Cambodge, aux dépens de la Thaïlande

La Cour internationale de justice a attribué au Cambodge le temple de Preah Vihear et le terrain de près de 4,6 km2 qui l’entoure. Ce lieu, classé au patrimoine mondial de l’humanité en 2008, est revendiqué par le Cambodge et la Thaïlande.

La Cour internationale de Justice (CIJ) a rendu lundi 11 novembre 2013 son arrêt dans l’affaire du Temple de Préah Vihéar, qui opposait le Cambodge et la Thaïlande au sujet de la souveraineté du territoire du Temple de Préah Vihéar. La CIJ en attribue la pleine souveraineté au Cambodge et demande en conséquence à la Thaïlande « de retirer de ce territoire les éléments de forces armées ou de police ou autres gardes ou gardiens thaïlandais qui y étaient installés ». Le Cambodge avait saisi la CIJ le 28 avril 2011 pour interpréter l’arrêt qu’elle avait rendu le 15 juin 1962 dans l’affaire du temple de Preah Vihear et qui stipulait que les ruines du XIe siècle relèvent de la souveraineté du Cambodge. De nombreux affrontements avaient éclaté dans cette zone en février et avril 2011 faisant 28 morts et une centaine de blessés.

Le temple de Preah Vihear

Le temple de Preah Vihear, est situé au Cambodge dans la province à laquelle il donne son nom. Il a été érigé dans la première moitié du IXe siècle.

C’est un site bien préservé. Il peut être vu de loin puisqu’il est situé sur le bord d’un plateau dominant la plaine du Cambodge.

Le temple est inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO depuis le 7 juillet 2008. Il a été longtemps la source d’un contentieux entre la Thaïlande et le Cambodge. (adapté de Wikipédia.)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.