Les chefs de l’opposition convoqués la justice pour incitation aux troubles civils

Sam Rainsy, chef du parti d’opposition, Parti du sauvetage national du Cambodge (CNRP), et son adjoint Kem Sokha, ont été convoqués devant le tribunal municipal de Phnom Penh la capitale, mardi 14 janvier 2014. Ils doivent être interrogés pour « suspicion d’incitation aux troubles civils ». L’opposition manifeste quotidiennement dans les rues depuis l’annonce du résultat des élections législatives du 28 juillet 2013, qui avaient donné la victoire au Parti du peuple cambodgien (PPC, au pouvoir) du Premier ministre Hun Sen, au pouvoir depuis 28 ans.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.