Les personnes évacuées de Fukushima renoncent à rentrer chez elles

Selon les résultats d’une enquête annuelle réalisée en août 2014, publiés vendredi 17 octobre 2014, près de la moitié des personnes évacuées en 2011 à cause de l’accident survenu à la centrale nucléaire de Fukushima Dai-ichi, gravement endommagée le 11 mars 2011 par un séisme suivi d’un raz-de-marée, ont renoncé à rentrer chez elles. Le pourcentage des personnes donnant cette réponse est en hausse de onze points par rapport à 2013.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.