Marche pour les victimes de l’agent orange

Une marche rassemblant près de 10 000 personnes a été organisée vendredi 8 août 2014 à Ho Chi Minh-ville, dans le cadre des célébrations de la Journée pour les victimes de l’agent orange, le 10 août 2014, qui marque le 53e anniversaire du premier épandage de la dioxine au Viêt Nam. – NDLR. Puissant herbicide, créé par la multinationale Monsanto qui a conçu une formule spéciale pour l’armée américaine, l’agent orange est utilisé dans l’agriculture américaine et en URSS dans les années 1960. Il contient de la dioxine, un polluant chimique dangereux qui peut notamment entraîner des cancers, des maladies de la peau, du cerveau et des systèmes nerveux et des maladies congénitales.

L’armée américaine a vaporisé cet herbicide, 20 à 55 fois plus concentré que pour un usage agricole normal, à partir de 1962 et jusqu’en 1971, sur les forêts pour empêcher les combattants du Vietcong de se cacher en forêt et détruire les récoltes, dans le but d’affaiblir la résistance et d’affamer la population. 80 millions de litres d’agent orange ont été pulvérisés jusqu’à la fin de l’opération en 1971. Plus de 5 millions d’hectares de forêts et de terres cultivables ont été détruits, soit 10 % de la superficie du Viêt Nam du Sud. Entre 3 et 4 millions de personnes ont été exposées au défoliant et un million d’entre elles souffrent toujours de ses conséquences. Mis en cause par les victimes de l’agent orange, les États-Unis n’ont jamais été reconnus coupables, en vertu de l’immunité pour tout acte commis en temps de guerre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.