Mort de Zhou Youguang, l’inventeur du pinyin

Zhou Youguang chez lui à Pékin, le 11 Janvier 2015

Un film sur sa vie témoignerait d’un siècle d’histoire chinoise mouvementée. Né à Shanghaï sous le dernier empereur de Chine en 1906 dans une famille d’intellectuels, le grand linguiste Zhou Youguang (chinois : 周有光 ; pinyin : Zhōu Yǒuguāng) est mort samedi 14 janvier à l’âge de 111 ans à Pékin. Père du « pinyin », l’écriture latinisée du chinois devenue aujourd’hui universelle, il connaissait le monde occidental, avait travaillé aux États-Unis et était retourné en Chine en bon patriote après la victoire de Mao avant de devenir un critique déclaré et censuré du régime communiste.

« Mon cœur est en paix »

« Les feuilles qui tombent d’un arbre retournent aux racines », avait-il confié à une écrivaine chinoise Lijia Zhang alors qu’il avait 94 ans, ajoutant, après avoir raconté sa vie singulière : « Je vis là où je suis né, en Chine, et mon cœur est en paix. »

Zhou Youguang, en 2012.

Zhou Youguang, en 2012.

Dix-sept ans plus tard, au lendemain de son 111e anniversaire, Zhou Youguang est décédé à son domicile, a annoncé la presse d’État chinoise. « Il a survécu à plusieurs époques et éclairé les gens ordinaires », commentait lundi 16 janvier le Quotidien du peuple.

Un pâle résumé pour une vie aussi mouvementée que la sienne, ne faisant référence qu’au créateur du « pinyin », un système de transcription dans l’alphabet latin des caractères chinois, introduit dans les années 1950 en République populaire, et qui s’est imposé dans le monde.

Mais la vie de cet érudit a épousé tous les bouleversements de la Chine du XXe siècle. Étudiant à Shanghaï dans les années 1920, il finira par travailler dans la banque à New York après 1945 pour fuir la guerre civile.

« À cette époque j’étais déjà très attiré par le communisme, son énergie, sa force et sa capacité à mobiliser le peuple pour qu’il travaille encore et c’est pourquoi j’ai décidé de rentrer en Chine après la victoire de Mao, racontait-il à Lijia Zhang, je pensais que je pouvais contribuer à la reconstruction d’un pays à genoux à cause des guerres. » Il prend alors un vol pour Hong Kong et un bateau pour Shanghaï.

Le pinyin a joué un rôle crucial pour diffuser le mandarin

En 1955, en tant que linguiste amateur féru d’espéranto, il est chargé d’élaborer une translittération des sons du mandarin pour en faciliter l’apprentissage : il n’est en effet pas possible de savoir comment lire les caractères sans avoir mémorisé au préalable leur prononciation. Le pinyin a joué un rôle crucial pour diffuser le mandarin et faire chuter l’illettrisme dans le pays, et s’est avéré essentiel pour intégrer l’écriture chinoise aux interfaces informatiques.

Tableau du pinyin

[Lire la suite sur La Croix]

Voir aussi : « Chine : Zhou Youguang, l’inventeur du pinyin, 109 ans et dissident » (21 janvier 2015)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.