Mort du dernier soldat japonais resté en Indonésie après la Seconde Guerre mondiale

Le dernier soldat japonais qui a combattu en Indonésie, et qui est resté dans ce pays après la Seconde Guerre mondiale, Sakari Ono, est mort lundi 25 août 2014 dans un hôpital de Java à l’âge de 94 ans. Sakari Ono faisait partie d’un groupe de 1 000 soldats japonais qui étaient restés en Indonésie après la guerre. Ils avaient participé à la lutte pour l’indépendance de l’Indonésie vis-à-vis des Pays-Bas.

Sakari Ono

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.