Parlez-vous mandchou ? L’improbable sauvetage de la langue des empereurs de Chine

Symbole du peuple mandchou

La langue mandchoue est une langue de la famille toungouse des langues altaïques, aujourd’hui presque éteinte. Selon l’UNESCO il n’y aurait plus que 10 locuteurs natifs en 2010. Elle a eu une grande importance historique puisqu’elle a été une langue officielle de la dynastie mandchoue (dynastie Qing) qui régnait en Chine. Une langue proche est parlée par les Xibe ou Xibo, une population non mandchoue descendante des Shiwei, déplacée par un empereur Qing. (Wikipédia)

Pendant près de trois siècles, ce [le mandchou] fut la langue des empereurs de Chine, jusqu’au dernier. Mais à l’image de Ji Jinlu, 71 ans, ils ne sont plus aujourd’hui qu’une poignée de locuteurs à parler le mandchou.

Les Mandchous — des éleveurs vivant jadis aux abords de l’actuelle frontière sino-mongole — ont déferlé sur la Chine à dos de cheval au XVIIe siècle, déposant la dynastie Ming (1368-1644), exsangue, pour établir la leur : celle des Qing.

Alphabet mandchouLeur langue, devenue celle de la cour de Pékin, fut alors utilisée dans les documents officiels du pays, l’une des grandes puissances mondiales de l’époque.

Mais après leur assimilation progressive à la culture des Hans (l’ethnie majoritaire), seuls neuf locuteurs, dont Ji Jinlu, sont encore vivants dans le village de Sanjiazi. Et ce village est l’un des deux derniers de Chine affichant une telle concentration…

« Aujourd’hui, on parle surtout le chinois, sinon les jeunes ne comprendraient pas », explique le vieil homme dans une cabane chichement meublée en bordure d’un champ de maïs, avant d’entonner une berceuse en mandchou, qu’il a lui-même composée.

[Lire la suite sur La Dépêche]

http://dai.ly/x4inekf

Tawney, Brian. « Reading Jakdan’s Poetry: An Exploration of Literary Manchu Phonology ». AM Thesis (Harvard, RSEA).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.