Shiraz, l’une des perles de l’Iran dévoile à nouveau ses trésors aux étrangers

Plaisante est Shiraz et son incomparable état.
Oh, Dieu, préserve-la du déclin !

(Hafez)

Vue panoramique de Shiraz

Shiraz est non seulement la capitale de la province du Fars (Pars) qui est à l’origine des Persans, mais aussi celle des poètes comme Hafez et Saadi. Elle est aussi célèbre pour ses magnifiques jardins. Reportage.

Capitale de la Perse au XVIIIe siècle, Shiraz est aussi depuis longtemps celle des arts et de la culture en Iran. Une ville au passé glorieux qui regorge de merveilles architecturales. Un patrimoine exceptionnel que redécouvrent les visiteurs étrangers de retour dans un pays qui montre des signes d’ouverture après des décennies d’isolement.

C’est une merveille perchée à près de 1 500 m d’altitude sur un plateau du sud-ouest de l’Iran. Un site difficile d’accès qui, au fil des siècles, a permis à Shiraz de résister aux invasions, aux guerres, préservant des destructions son impressionnant patrimoine.

Le jardin de Narenjestan e Ghavam

Car Shiraz, c’est une succession de palais, de jardins, de mausolées et de mosquées, tous plus beaux les uns que les autres. Comme la mosquée Nasir-ol-Molk. Ce n’est pas la plus ancienne, mais c’est sans doute la plus envoûtante pour le visiteur qui la découvre pour la première fois.

[Lire la suite sur francetvinfo]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.