Une journaliste condamnée à deux ans prison pour propagande

La journaliste iranienne, Marzieh Rasouli, qui travaille pour des journaux proches des réformateurs, a annoncé sur les réseaux sociaux avoir été condamnée à deux ans de prison et 50 coups de fouet pour propagande contre le régime. Elle avait été arrêtée en janvier 2013 avec d’autres journalistes et inculpée de collaboration avec des médias « contre-révolutionnaires » persans basés à l’étranger, accusés par les autorités iraniennes de participer « au complot occidental visant à déstabiliser le régime » iranien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.