Entretien avec Chan Tep, porte-parole du Festival Accès Asie

Terres d’Asie s’est entretenu avec Chan Tep, la porte-parole de la 21e édition du Festival Accès Asie.

Qui est Chan Tep ?

Chan Tep

Je suis animatrice, productrice, chroniqueuse, recherchiste et créatrice de contenus dans le milieu des médias… et je vous épargne tous les autres titres qui vont dans la section « toutes autres tâches connexes » parce que je suis une fille hyper polyvalente !!!

Quel est votre parcours ?

Il y a 6 ans, j’ai troqué la communication visuelle par la communication verbale. J’étais designer graphique chez IKEA (j’ai construit le magasin de Boucherville) pour ensuite changer carrément de carrière pour me diriger dans le domaine des médias… suite à un début de cancer des ovaires où j’ai survécu par grande chance ! Quand on frôle la mort de si près, on se recentre forcément sur notre vocation véritable et nos passions. Depuis, j’ai travaillé pour Radio-Canada, le 98,5, MAtv, CIBL, Radio Centre-Ville ainsi que plusieurs organismes et entreprises pour animer des ateliers, conférences et événements sur une variété de sujets dont l’immigration, la diversité, le leadership féminin et l’entrepreneuriat.

Chan Tep (Monument national)Dans quel contexte avez-vous été contactée par Accès Asie pour devenir la porte-parole de cette 21e édition ?

En fait, c’est moi qui les ai contactés ! L’an dernier, j’avais vu qu’Alice Tran, une des amies, était la porte-parole et j’ai tout simplement mentionné mon intérêt à le devenir cette année, ce qui a fonctionné ! Mais il faut aussi mentionner le fait que je sois animatrice à MAtv a fortement penché dans la balance, puisque la chaîne est un des partenaires du Festival.

Quelle a été votre réaction à cette demande ?

Une grande joie ! C’est un honneur pour moi de représenter cette 21e édition haute en couleur !

Êtes-vous une habituée du Festival ?

J’ai déjà assisté à quelques événements dans les années précédentes.

Que pensez-vous de la programmation 2016 ?

Une magnifique programmation diversifiée remplie d’arts sous une panoplie de formes ! Tous nos sens seront stimulés : la vue, l’ouïe, le toucher… Ça vaut le détour !

Un coup de cœur ?

Puisque j’ai un background en arts visuels, il y a l’exposition de série « Vestiges d’une séparation », de l’artiste indienne Aanchal Malhotra qui allie des images de réfugiés pakistanais et indiens des années 50 qui m’attirent beaucoup pour son côté sociétal. (dimanche 8 mai à la maison de la culture Frontenac). Il y a aussi la pièce dansante « Cervantes » du chorégraphe Julio Hong et ses danseurs qui mixent leurs racines chinoises, haïtiennes, espagnoles et cubaines sur le thème de l’expatriation… le métissage des cultures, c’est tellement d’actualité ! (samedi 14 mai, à 20 h, dès 18 h, au Studio 303, sur Sainte-Catherine ouest) Enfin, c’est un incontournable : la troisième édition de compétition de danse du Moyen-Orient, le jeudi 19 mai à la Sala Rossa… Tous ces déhanchements des participantes méritent pleinement toute notre attention ! Divertissement garanti !

Que diriez-vous au public ?

Sortez de chez de vous et venez à la rencontre de ce que l’Asie vous offre de meilleur ! Des découvertes assurées remplies de surprises qui vous satisferont sans aucun doute ! Et c’est si abordable : parfois c’est gratuit, à d’autres activités, ça varie entre 30 $ ou moins ! De la culture diversifiée asiatique à petit prix !

Vous êtes d’origine cambodgienne. Êtes-vous retournée au Cambodge et quelle est votre relation avec l’Asie ?

Oui, je suis retournée au Cambodge quand j’avais 19 ans et de voir les terres qui m’ont vu naître m’a permis de faire plusieurs prises de conscience, entre autres au niveau de la chance que nous avons ici de pouvoir vivre dans un pays d’abondance. Depuis que j’œuvre dans le monde des médias, je suis volontairement reliée à mon appartenance culturelle : je pense que la différence crée notre force.

Un projet que vous aimeriez concrétiser.

Une grande question ! Je suis une personne dont les projets ne manquent pas, je m’assure justement d’en avoir assez jusqu’à mes vieux jours !!! Je fais ma place dans le monde des médias et vous n’avez certainement pas fini d’entendre parler de moi ! La diversité à la télévision, la radio et le web est un élément qui me tient profondément à cœur. Je souhaite tout simplement continuer à faire la différence dans la vie des gens, contribuer positivement à la société, aider les autres à évoluer dans leur vie, leur identité et surtout de s’accepter dans son unicité. Quand on a confiance en soi et qu’on croit à ses projets, tout finit par se réaliser ! « Shoot for the moon. Even if you miss, you’ll land among the stars. »

Entretien réalisé le 3 mai 2013.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.