Ethnies et costumes traditionnels du Viêt Nam

Femme hmong

Les traditions tendent à disparaître avec la mondialisation et de ce fait, entraîne un appauvrissement des cultures de l’humanité. Le magazine Geo vient de consacrer un reportage sur le Viêt Nam.

Le photographe français Réhahn documente depuis 5 ans, dans le cadre de ce projet intitulé Precious Heritage, les coutumes en péril des 54 ethnies du Vietnam. Pour cela, il réalise des clichés de leurs vêtements traditionnels, de moins en moins portés et qui ne sont parfois même plus fabriqués. Du 16 au 26 septembre 2016, il exposera 30 images et 20 costumes à la Foire internationale de Caen.

Pourquoi avez-vous lancé le projet « Precious Heritage » ? 

Depuis 5 ans que je vis au Vietnam, j’ai toujours voulu documenter le mode de vie des gens de ce pays. À force de vadrouiller dans les montagnes, j’ai commencé à rencontrer des ethnies. Il en existe 54, mais la plupart sont quasiment inconnues et leurs coutumes disparaissent à très grande vitesse. Dans certaines d’entre elles, seules quelques vieilles personnes parlent encore le dialecte et les costumes sont remplacés par des jeans et des casquettes. J’ai donc décidé de prendre des photographies de ces personnes avec leurs habits traditionnels, d’enregistrer leurs musiques et de collecter leurs objets typiques. J’ai réalisé le premier cliché du projet en 2011. Il s’agissait d’une femme de l’ethnie Hmong, rencontrée alors que je cherchais à prendre des images de rizières dans la province de Lào Cai [nord du Vietnam].

Est-ce difficile de photographier les ethnies du Vietnam ?

Le plus compliqué, c’est de les trouver ! Parfois, il n’existe aucune information précise sur leur localisation. C’est le cas pour les O Du, la plus petite ethnie du Vietnam. Ils sont à peine 350 personnes à vivre dans un unique village dont j’ai mis plus de deux jours à déterminer la position. Parfois, j’ai dû abandonner. Malgré plusieurs jours passés à sillonner la montagne en moto et à pied à la recherche des Co Lao bleus, je n’ai pas réussi à trouver leurs habitations, perchées sur des sommets très difficiles à atteindre. En revanche, je n’ai jamais eu de mal à convaincre les Vietnamiens de se laisser prendre en photo. Ils sont très fiers de montrer leurs costumes. Et les femmes… Ce sont de vrais mannequins professionnels ! Elles ne s’impatientaient jamais, même quand je prenais beaucoup de clichés.

[Lire la suite  sur Geo]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.