La Convention des Nations Unies pour lutter contre le mercure ouverte à signature

À l’issue d’une cérémonie officielle lancée mercredi 9 octobre 2013 au Japon, la Convention de Minamata visant à éliminer au niveau mondial le mercure, utilisé, libéré ou émis dans plusieurs produits et industries, a été ouverte à la signature. Agréée en janvier 2013, la Convention de Minamata marque l’aboutissement de quatre ans de négociations complexes entre plus de 140 États membres, qui se sont réunis à Genève en 2009 sous l’égide du Programme des Nations Unies pour l’environnement (PNUE). Elle entrera en vigueur lorsque 50 gouvernements l’auront ratifiée. Plus de détails : Conférence pour signer un traité historique sur la réduction des émissions de mercure ; Le rapport du PNUE « Evaluation globale sur le mercure 2013 » (format PDF) (en anglais « Global Mercury Assessment 2013 »).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.