La police de Téhéran confisquera les voitures de femmes mal voilées

Les autorités iraniennes font preuve d’une imagination débordante lorsqu’il s’agit des femmes. Non contents de leur imposer mille et un tracas, voici qu’elles ont décidé de confisquer leurs véhicules si jamais la police estimait que leur voile ne les couvrait pas suffisamment !

Deux Iraniennes en voiture

Le régime iranien durcit le ton sur la question du voile. Les voitures conduites par ou transportant des femmes mal ou non voilées à Téhéran seront confisquées, a annoncé le chef de la police routière de la capitale iranienne cité mercredi par l’agence Isna.

« Si une personne dans une voiture est mal voilée ou a enlevé son voile, le véhicule sera saisi conformément à la loi », a déclaré le général Teymour Hosseini.

Pour le moment « il n’y a pas d’amende prévue », a-t-il ajouté. « Le dossier sera envoyé devant la justice et après un ordre judiciaire la voiture sera remise » à son propriétaire, a-t-il dit, sans préciser combien de temps le véhicule demeurera confisqué.

Depuis la révolution islamique de 1979, le port du voile ou du foulard est obligatoire en Iran pour toutes les femmes, qu’elles soient iraniennes ou étrangères. Mais depuis le milieu des années 1990, on assiste à un relâchement progressif dans le port du voile.

[Lire la suite sur Le Parisien]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.