Lancement de contrôles de sécurité sur 2 réacteurs d’une centrale nucléaire dans la préfecture de Niigata

L’Autorité japonaise de régulation du nucléaire (ARN), a annoncé mercredi 13 novembre 2013 le lancement de contrôles de sécurité sur les réacteurs 6 et 7 à l’arrêt de la centrale Kashiwazaki-Kariwa, dans la préfecture de Niigata, gérée par la société gestionnaire, notamment de la centrale nucléaire de Fukushima, Tokyo Electric Power (TEPCO), qui en a fait la demande, avant de pouvoir les redémarrer. Hirokiko Izumida, gouverneur de la province de Niigata a aussitôt demandé au gouvernement de justifier cette décision, soulignant que la priorité devait être donnée à d’autres problèmes plus importants, notamment l’eau radioactive qui continue de s’écouler dans la centrale nucléaire Fukushima Dai-ichi. Hirokiko Izumida a indiqué que « même si les contrôles montrent que les réacteurs de Kashiwazaki-Kariwa sont aux normes, rien ne garantit qu’ils peuvent fonctionner en toute sécurité » et ajouté que « l’ARN fait preuve d’absence totale de responsabilité en laissant aux fonctionnaires du gouvernement la décision finale de redémarrer les réacteurs ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.