L’ancien président Pervez Musharraf inculpé de haute trahison

L’ancien président Pervez Musharraf a été formellement inculpé de haute trahison, lundi 31 mars 2014 par un tribunal spécial d’Islamabad la capitale, pour avoir imposé l’état d’urgence en 2007 après avoir abrogé la constitution, une première dans l’histoire du Pakistan. Pervez Musharraf s’est déclaré non coupable, déclarant : « On me traite de traître, alors que j’ai été chef de l’armée pendant neuf années, que j’ai servi au sein de l’armée pendant 45 ans et que j’ai combattu dans deux guerres. Est-ce cela de la trahison ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.