Le gouverneur d’Okinawa accepte le plan de déménagement de la base américaine de Futenma

Le gouverneur d’Okinawa, Hirokazu Nakaima, a annoncé vendredi 27 décembre 2013 avoir accepté la requête formulée par le gouvernement japonais visant à récupérer des terres pour la relocalisation de la base aérienne militaire américaine de Futenma, à Nago, dans la préfecture d’Okinawa. Le projet était en suspens après des manifestations quasi quotidiennes de la population qui dénonce la relocalisation de cette base dans une zone protégée, riche en récifs coralliens où vivent les dugongs, des mammifères marins, une espèce menacée protégée par la Convention de Washington sur les faunes et flores en voie de disparition.

La base américaine est actuellement située à Ginowan dans une zone densément peuplée, qui avoisine les 90 000 habitants. Les habitants de la zone dénoncent les nuisances liées aux activités de la base militaire américaine, les risques d’accidents, de pollution et une augmentation de la criminalité liée aux activités de la base. Les habitants d’Okinawa s’insurgent également contre les viols commis par les soldats américains sur de jeunes Japonaises. Notons qu’après le viol d’une Japonaise par trois soldats américains à Okinawa, plusieurs centaines de femmes avaient manifesté mercredi 17 octobre 2012 pour réclamer un couvre-feu pour les soldats américains. Les négociations entre les États-Unis et le Japon pour le déménagement de la base militaire de Futenma avaient débuté en 2006. Un accord avait été trouvé dans le cadre duquel 4 700 des 8 000 marines basés à Okinawa seraient transférés sur l’île américaine de Guam, et la base de Futenma déménagée sur une zone moins peuplée. La moitié environ des 48 000 soldats américains basés au Japon sont déployés à Okinawa.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.