L’Iran saisit la justice suite au refus de visa américain pour son ambassadeur auprès de l’ONU

L’Iran a annoncé lundi 14 avril 2014 avoir « lancé les mécanismes officiels » après le refus des États-Unis d’accorder un visa au nouvel ambassadeur de l’Iran auprès de l’ONU, Hamid Aboutalebi, ce qui « viole les traités internationaux et va à l’encontre de l’accord entre l’ONU et les États-Unis ». Rappelons qu’un projet de loi, présenté par le sénateur républicain du Texas, Ted Cruz, a été approuvé lundi 7 avril 2014 par le sénat.

Le document vise à interdire l’entrée sur le territoire américain du nouvel ambassadeur iranien auprès de l’ONU, Hamid Aboutalebi, car, souligne le texte, celui-ci a participé à la prise de 52 otages américains à l’ambassade américaine à Téhéran le 4 novembre 1979. Selon une enquête judiciaire ouverte en Italie, Hamid Aboutalebi, ambassadeur des mollahs à Rome, de 1988 à 1992, a été également soupçonné d’avoir orchestré l’assassinat de Mohammad-Hossein Naghdi, chargé d’affaires d’Iran à Rome qui avait quitté son poste, en mars 1982, pour rejoindre la Résistance iranienne et pour protester contre les exécutions, les tortures et les massacres perpétrés par le régime des mollahs, survenu le 16 mars 1993. La police affirmé que Hamid Aboutalebi est entré en Italie en utilisant un pseudonyme et de faux documents d’identité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.