Nuits claires, foules solitaires : un train tokyoïte file à travers les contradictions urbaines

Le cinéaste japonais Hiroshi Kondo est connu pour ses éblouissants courts-métrages expérimentaux, qui façonnent l’art de l’autre monde à partir de paysages urbains. Dans 0107 – b moll, il utilise des images nocturnes de trains de Tokyo pour explorer certains des contrastes — unité physique et solitude émotionnelle, obscurité naturelle et lumière artificielle — qui caractérisent souvent la vie en ville. En commençant par un seul train porté par une partition de piano vibrante, le cadre se transforme en une cascade vertigineuse de trains de banlieue, imprégnant l’étrange imagerie d’un sentiment d’urgence presque sinistre.

Article (CC) paru sur Aeon.

Réalisateur : Hiroshi Kondo – Musique : Ayako Taniguchi

Aeon counter – do not remove

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.