Téhéran métamorphosé en une immense galerie d’art

Téhéran, métamorphosé en une immense galerie d'art http://t.co/hcuqc2GVTN par @SiavoshGHAZI #AFP

Téhéran, métamorphosé en une immense galerie d’art. La fenêtre bleue d’Henri Matisse. http://t.co/hcuqc2GVTN par @SiavoshGHAZI #AFP

Une initiative très intéressante a été prise par la municipalité de Téhéran. Elle a décidé d’amener l’art dans la ville en place et lieu de panneaux publicitaires. Les automobilistes sont les premiers concernés par les copies d’œuvres de peintres iraniens et étrangers. Le public est visiblement enchanté.

Depuis quelques jours, les habitants de Téhéran ont la grande surprise de voir les panneaux publicitaires de leur ville remplacés par des copies d’œuvres d’artistes iraniens ou étrangers, notamment Picasso, Matisse et Van Gogh.

« C’est super de voir tous ces tableaux. Ça change des publicités pour telle ou telle marque », se réjouit Leyla Mohammadi, une étudiante de 24 ans.

Alors qu’embouteillages et pollution rendent la vie des Téhéranais souvent pénible, l’apparition de ces œuvres d’art adoucit l’atmosphère dans l’immense agglomération qui compte plus de 12 millions d’habitants.

Les automobilistes peuvent ainsi patienter en voiture en admirant « Les Tournesols » de Vincent Van Gogh, « Le Cri » d’Edvard Munch, « La Fenêtre bleue » d’Henri Matisse ou de nombreux tableaux iraniens.

[Lire la suite sur L’Obs]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.