Infos du 21 juin 2013

Afghanistan

  • Le président Hamid Karzaï prêt à négocier avec les talibans sous 2 conditions : Le président Hamid Karzaï a annoncé jeudi 20 juin 2013 qu’il était prêt à entamer des discussions avec les talibans sous 2 conditions : qu’ils enlèvent leur drapeau et changent le nom du bureau qu’ils viennent d’ouvrir à Doha au Qatar.
  • Les talibans prêts à libérer un soldat américain qu’ils détiennent depuis 2009 : Un porte-parole des talibans, Shaheen Suhail, a annoncé jeudi 20 juin 2013 lors d’une interview téléphonique exclusive avec l’agence de presse américaine, Associated Press, que les talibans sont prêts à libérer un soldat américain, le sergent Bowe Bergdahl, qu’ils détiennent depuis juin 2009, en échange de la libération de 5 de leurs combattants détenus dans la prison américaine de Guantanamo à Cuba.

Chine

  • Le président Xi Jinping reçoit le secrétaire général de l’ONU : Le président Xi Jinping a reçu jeudi 20 juin 2013 à Pékin, le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-Moon, qui effectue depuis le mardi 18 juin 2013 une visite de 4 jours en Chine. Le président chinois a appelé l’ONU à maintenir la paix et le développement, à adhérer aux principes d’équité et de justice et à jouer un plus grand rôle dans la promotion de la coopération et de la prospérité commune. Xi Jinping a également promis que la Chine allait « intensifier ses efforts pour promouvoir le règlement des différends internationaux, soutenir les objectifs du Millénaire pour le développement, travailler avec les autres parties pour lutter contre les changements climatiques et contribuer davantage à la paix mondiale et au développement humain ».

Japon

  • Une substance nucléaire très toxique, le strontium 90, détectée dans les eaux souterraines de la centrale de Fukushima : Une substance nucléaire très toxique, le strontium 90, a été détectée dans les eaux souterraines de la centrale nucléaire de Fukushima, selon une annonce faite mercredi 19 juin 2013 par la société de gestion de la centrale, TEPCO, Tokyo Electric Power, qui a assuré que les eaux contaminées n’ont pas pu se déverser dans l’Océan pacifique. TEPCO avait demandé l’autorisation de déverser dans l’Océan de l’eau contaminée présentant de faibles taux de radiation, faute de place pour continuer à la stocker. Mais les tests effectués ont révélé la présence de « strontium 90, un dérivé de la fusion de l’uranium et du plutonium dans les réacteurs nucléaires et les armes atomiques », selon l’Agence américaine de protection de l’environnement (EPA, Environmental Protection Agency). Les tests ont montré qu’au cours des 6 derniers mois, le taux de strontium 90 avait été multiplié par 100, passant de 8,6 becquerels par litre en décembre 2012 à 1000 becquerels en mai 2013, soit un taux plus de 30 fois supérieur à la limite tolérée (30 becquerels).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.