Infos du 8 août 2013

Birmanie

  • L’UNICEF, Fonds des Nations Unies pour l’Enfance, a annoncé mercredi 7 août 2013 qu’un nouveau groupe de 68 enfants-soldats recrutés dans les forces armées du Myanmar ont été relâchés et ont rejoint leurs familles. C’est la plus grande libération d’enfants-soldats par les forces armées du pays, sous les auspices de l’ONU. Le gouvernement du Myanmar (NDLR. Birmanie) et l’UNICEF ont signé en 2012 un accord visant à assurer le retrait de tous les enfants du service actif. Au total 176 enfants soldats ont été libérés des forces armées depuis la conclusion de cet accord. La Représentante adjointe de l’UNICEF au Myanmar, Shalini Bahuguna, s’est réjouie de cette annonce, tout en exhortant le gouvernement et les forces armées à accélérer le processus de libération et de démobilisation de tous les enfants engagés dans le service militaire actif. Selon l’UNICEF, la pauvreté, le manque d’opportunités et la pression des familles sont les principales raisons pour lesquelles les enfants ont été recrutés dans les forces armées. L’UNICEF a souligné que de 2006 jusqu’à juin 2012, plus de 570 enfants ont été démobilisés et près de 350 enfants ont été réintégrés dans leurs communautés. Une réintégration que l’UNICEF soutient en fonction des besoins, tout en précisant qu’outre les forces armées, 7 groupes rebelles sont classés par les Nations Unies comme étant engagés activement dans le recrutement d’enfants soldats, en violation de la Convention de l’ONU relative aux droits de l’enfant.

Japon

  • Le gestionnaire de la centrale nucléaire de Fukushima, Tokyo Electric Power (TEPCO), a annoncé mercredi 7 août 2013 qu’une nouvelle fuite d’eau radioactive a été détectée, ajoutant que, chaque jour, environ 300 tonnes d’eau contaminée se déversent dans l’océan Pacifique, et que la fuite se produit depuis environ 2 ans. Le premier ministre Shinzo Abe a indiqué lors d’une réunion d’une cellule de crise gouvernementale sur ce sujet qu’il fallait « stabiliser la centrale de Fukushima est notre défi. En particulier, l’eau contaminée représente un problème urgent qui suscite beaucoup d’inquiétude dans la population », et pressé la TEPCO de « prendre des mesures nécessaires pour accélérer le nettoyage du site », qui selon les experts, pourrait prendre au moins 40 ans et coûter 8 milliards d’euros.
  • À la demande du Japon, l’armée américaine a décidé mardi 6 août 2013 de suspendre les vols de ses hélicoptères HH-60, après le crash, la veille, de l’un de ses appareils, pour une raison indéterminée, à l’intérieur du Camp américain de Hansen dans la préfecture d’Okinawa.

Pakistan

  • Un attentat à la moto piégée a été perpétré mercredi 7 août 2013 sur un terrain de football, à Karachi, dans le sud du Pakistan, tuant 11 enfants, de 12 à 14 ans, et en blessant 24 autres.

Philippines

  • La Directrice générale de l’UNESCO, Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture, Irina Bokova, a condamné mardi 6 août 2013 le meurtre de Mario Sy, un journaliste indépendant, abattu à son domicile de General Santo City, dans la province de South Cotabato, le 1er août 2013. Mario Sy dénonçait à travers ses reportages le trafic de drogue. Ce meurtre survient 2 jours après le double meurtre des journalistes Bonifacio Loreto et Richard Kho, abattus le 30 juillet 2013 à Quezon City, dans l’île de Luzon, dans le nord des Philippines. 73 journalistes philippins ont été tués dans l’exercice de leur métier depuis 1992, faisant des Philippines le deuxième pays le plus meurtrier du monde pour la presse, selon le Comité pour la protection des journalistes (CPJ, Committee to Protect Journalists), qui dénonce l’impunité qui touche leurs assassins.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.