Le 30 avril 1975, le Sud-Viêt Nam capitulait

Le 30 avril 1975, l’armée populaire vietnamienne entrait dans Saigon (devenu Hô Chi Minh-Ville) mettant ainsi fin à 30 ans de guerre. Ce jour, la République du Viêt Nam cessait d’exister pour déboucher, après une période transition, sur la réunification officielle du Viêt Nam devenu communiste.

Le 30 avril 1975, le gouvernement du Viêt-Nam du Sud capitule suite à l’entrée des troupes du Nord-Vietnam et du Viêt-công dans Saigon.

Une semaine plus tôt, l’aéronavale des États-Unis avait évacué en catastrophe les derniers Américains du pays ainsi que 70.000 Vietnamiens, mettant fin à plus de dix ans d’assistance militaire au gouvernement du Sud.

Cette opération d’évacuation donne lieu à des scènes de panique et les téléspectateurs du monde entier peuvent voir des fugitifs désespérés s’accrocher aux hélicoptères sur le toit de l’ambassade américaine. Pour les Américains et leurs alliés, la guerre du Viêt-Nam, entamée une douzaine d’années plus tôt, se termine de la façon la plus humiliante qui soit.

[Lire la suite sur Hérodote]

Les 30 jours de Saigon

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.