Le Japon est « immoral » pour avoir tenté de minimiser les fuites à Fukushima

La ministre sud-coréenne des Affaires maritimes et de la Pêche, Yoon Jin-sook, a indiqué lundi 30 septembre 2013 que « le Japon est sans conscience ni moralité » pour avoir « tenté de minimiser l’importance des fuites radioactives à la centrale nucléaire de Fukushima », soulignant avoir interdit au début du mois l’importation des produits de la mer provenant de huit préfectures japonaises proches de la centrale nucléaire de Fukushima.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.