Sanctions contre la Russie pour son rôle dans la situation en Ukraine

Le gouvernement a annoncé lundi 28 juillet 2014 avoir décrété de nouvelles sanctions à l’encontre de la Russie pour son rôle dans la situation dans l’est de l’Ukraine, notamment en limitant les importations de produits fabriqués en Crimée. Les avoirs de « particuliers et d’organisations russes considérés comme directement impliqués dans l’annexion de la Crimée et la déstabilisation de l’est de l’Ukraine » ont été gelés.

Rappelons que la Crimée est une région autonome russophone, dans l’est de l’Ukraine. La Crimée a été rattachée en 1954 à l’Ukraine qui faisait alors partie de l’Union soviétique. Après la chute de l’URSS en 1991, la Crimée est restée au sein de l’Ukraine, mais a reçu le statut de région autonome. Un référendum sur le statut de la Crimée avait été organisé le 16 mars 2014, jugé illégal tant par les autorités intérimaires d’Ukraine que par l’Union européenne et le Conseil de sécurité de l’ONU. 97 % d’électeurs se sont prononcés en faveur du rattachement de la Crimée à la Russie pour un taux de participation de 83 %. Réuni en session extraordinaire, lundi 17 mars 2014, le parlement de Crimée a aussitôt déclaré l’indépendance de cette région.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.